jeudi 31 août 2017

Le peuple des lumières

peuplelumièresTitre : Le peuple des lumières
Auteurs : Collectif
Traducteur : /
Editeur : Ker éditions
Collection Double jeu
Nombre de pages : 200
Résumé :
La confusion et le trouble règnent sur le monde. De quoi déstabiliser et fragiliser les plus jeunes. L’actualité brûlante, foisonnante de ces derniers mois et la violence engendrée perturbent les adolescents qui nagent dans un brouillard de faits qu’ils ne comprennent pas toujours. D’où l’importance de ce recueil collectif dont le but est d’éclairer les esprits et donner les outils pour saisir la substance.
Quatorze auteurs font raisonner leur voix à travers des textes adressés aux collégiens, mettant en lumière et en perspective le monde dans lequel on vit, des contrées éloignées aux quartiers d’à côté. Ils y évoquent l’obscurantisme, la liberté de penser, d’expression et de mouvement, le terrorisme, le fondamentalisme, les querelles religieuses, les réfugiés, la tolérance, les droits des femmes… Des textes de fiction qui soulèvent l’essentiel, favorisant l’esprit critique du lecteur, dans une démarche bienveillante et humaniste. Des histoires dures et révoltantes, dans lesquelles apparaissent ici et là des lueurs d’espoir.

C'est le titre, très poétique, qui m'a tout d'abord interpellée. Puis, quand j'ai vu que c'était un recueil de nouvelles, avec de surcroît une envie de traiter des sujets aussi cruciaux, aussi sensibles... Bref, j'avais vraiment hâte de découvrir ces différentes nouvelles et la manière dont leurs auteurs voyaient le monde !

Globalement, je dois dire que j'ai été assez... déçue par ce recueil. Je ne peux pas vraiment vous faire une chronique comme les autres, les plumes sont trop différentes, et je ne peux pas vous faire un compte-rendu nouvelle par nouvelle.  Néanmoins, je peux aborder quelques points globaux qui ressortent et font que ce livre a plutôt été une déception.

Même si la plupart des plumes m'ont beaucoup plu, car elles étaient très belles, très travaillées, aucune des nouvelles ne m'a fait une forte impression, à part peut-être une ou deux. Je trouve qu'elles n'étaient pas assez fortes, pas assez puissantes : pour moi, ça venait surtout de la structure de ces nouvelles. Comme j'écris pas mal de nouvelles, je travaille à fond le schéma de ce type de récits et pour moi, la composante essentielle, c'est la chute. Or, la plupart des nouvelles en étaient vraiment dépourvues : je n'ai pas ressenti d'émotions fortes à la fin. Ca ne m'a pas, bien entendu, empêchée de me sentir choquée, triste, en colère, prise au dépourvu pendant ma lecture, à cause des terribles actions décrites, mais néanmoins les nouvelles manquaient pour moi de saveur, de piquant. Bref, je n'ai pas été captivée et j'ai passé quasiment toute ma lecture à m'ennuyer.

Mon deuxième gros paragraphe, mon deuxième gros reproche concerne la diversité des thèmes abordés. En lisant le résumé, j'avais l'impression que j'allais avoir une grande diversité dans les nouvelles... mais ça n'a pas été le cas. Parfois, j'avais l'impression qu'elles étaient toutes des variations autour du même thème, comme les variations de style de Raymond Quenaud, si vous voyez ce que je veux dire. Le fondamentalisme islamiste, les terroristes, Daech... oui, d'accord, je ne voyais pas ce recueil ne pas en parler, mais... toutes les nouvelles, ou presque ? Bien sûr, elles abordent des thèmes annexes, liés ( mais pas moins importants, au contraire ! ) selon la trame ( par exemple, les migrants en Méditerranée ) mais globalement c'est toujours la même chose. Pire encore, le recueil présente globalement uniquement des personnages musulmans. N'interprétez pas mal mes paroles, je n'ai absolument rien contre les musulmans, je respecte toutes les religions ! Mais montrer une immense majorité de personnages musulmans affectés par Daech, c'est en quelque sorte réduire leur influence sur toutes les sociétés, toutes les religions ! Ca peut aussi perpétrer une espèce d'association malsaine : Daech = Musulmans. Pas forcément égal en tant que égal, mais en tant que fortement liés... oui, les intégristes partent du Coran. Mais à partir du moment où ils font ce qu'ils en font, ce ne sont plus des musulmans.
Et puis, je m'attendais à plus de nouvelles parlant, par exemple, du droit des femmes... encore une fois, la diversité des thèmes n'était pas vraiment importante. Et puis, parler du fanatisme religieux, oui, mais pourquoi se concentrer sur UN type d'intégristes ? Une nouvelle historique sur les fanatiques religieux catholiques et protestants durant les guerres de religion aurait par exemple été du meilleur effet.

J'ai été un peu déçue par ce recueil : malgré une bonne qualité d'écriture, les nouvelles m'ont peu captivée, et surtout, le manque de diversité au niveau des thèmes et des trames m'a vraiment déçue. J'espérais une lecture coup de poing : c'est loin d'avoir été le cas !

Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"
2/5

4 commentaires:

  1. Mince alors pour cette déception, je ne pense pas le lire du coup =/ ...

    RépondreSupprimer
  2. Dommage... en plus l'objet livre est magnifique :(

    RépondreSupprimer